Statue de la Liberté – Liberty Island

Erigée sur une petite ile située sud ouest de Manhattan, la Statue de La liberté est très certainement un des monuments les plus connu de New York.

KML-LogoFullscreen-LogoQR-code-logoGeoJSON-LogoGeoRSS-Logo
Pointe de New York - Statue - Ellis Island

chargement de la carte - veuillez patienter...

Statue of Liberty: 40.689200, -74.044500
Battery park: 40.703090, -74.017382
Ellis island: 40.698800, -74.040800
marker icon
icon-car.png Fullscreen-Logo KML-Logo
Statue of Liberty
Statue of Liberty New Jersey, United States of America
marker icon
icon-car.png Fullscreen-Logo KML-Logo
Battery park
Battery Park City Greenway New York, United States of America
marker icon
icon-car.png Fullscreen-Logo KML-Logo
Ellis island
Ellis Island New Jersey, United States of America

 

Si vous désirer voir de plus prés cette vénérable dame, vous devrez vous rendre dans un premier temps à Battery Park afin d’emprunter un des ferry qui font la navette entre ce point, l’ile de la statue, Liberty Island, et Ellis Island.

Attention : en fonction de la houle et de la marée, l’embarquement et le débarquement peuvent s’avérer difficile.

Une fois à bord vous ne pourrez pas profiter du point de vue offert par le pont  supérieur qui n’est accessible que par des escaliers. Vous serez limité au pont principal où des emplacements vous sont réservés.

Sur place, vous n’aurez pas la possibilité de monté dans la statue car elle ne possède qu’un escalier en colimaçon de 354 marches.

Vous trouverez au « visitors center » une petite exposition permanente. Dispersées sur toute l’ile des panneaux vous permettrons d’en savoir un peu plus sur la statue.

Avant de visiter la Statue de la Liberté à New York, il est intéressant de lire ces histoires et anecdotes à propos de « Lady Liberty » !

La Statue de la Liberté a été un cadeau d’amitié du peuple de France aux États-Unis et est un symbole universel de liberté et de démocratie. La Statue de la Liberté a été inaugurée le 28 Octobre 1886, désignée comme monument national en 1924, et restaurée pour son centenaire le 4 Juillet 1986. Elle a fêtée ces 130 ans en octobre 2016.

 

Voici quelques détails :

Le nom complet de la statue est « Liberté éclairant le monde » (Liberty Enlightening the World).

Ce fut un cadeau de la France offert à l’Amérique en 1886.

Les 300 pièces de cuivre constituant la statue ont été transportées en Amérique dans 214 caisses sur le navire français Isère, qui a presque failli couler.

La tête de la statue a été présentée à l’Exposition Universelle de Paris en 1878.

La silhouette de la femme en robe représente Libertas, la déesse romaine de la liberté.

Elle tient une torche et une tablette sur laquelle est inscrite la date de la Déclaration d’Indépendance Américaine le 4 Juillet 1776.

Du sol au sommet de la torche, la statue mesure 93 mètres et pèse 204 tonnes, sans le socle, la statue mesure 46,05 m.

La statue chausse du 914,5 en pointure de chaussure.

Il y a 354 marches pour atteindre la couronne de la statue.

Il y a 25 fenêtres sur la couronne. Les sept piques sur la couronne représentent les sept océans et les sept continents du monde, indiquant le concept universel de la liberté.

4 millions de personnes visitent la statue chaque année.

Les sept piques sur la couronne représentent les 7 mers (Pacifique Nord, Pacifique Sud, Atlantique Nord, Atlantique Sud, Océan Indien, Océan Arctique, Océan Antarctique) ou les 7 continents (Amérique du Nord, Amérique du Sud, Afrique, Asie, Europe, Océanie, Antarctique) du monde.

La statue est un assemblage de fer et de cuivre qui est devenue vert en raison de l’oxydation.

C’est Edouard de Laboulaye qui a imaginé et pensé la statue, mais c’est Frédéric-Auguste Bartholdi qui l’a conçu. C’est lui qui a également proposé qu’un grand monument soit donné comme cadeau aux Etats-Unis de la part de la France comme une célébration à la fois de la victoire de l’union dans la révolution américaine, et l’abolition de l’esclavage. Il espérait aussi que le don de la statue allait inspirer les Français à se battre pour leur propre démocratie face à la monarchie répressive de Napoléon III.

Gustave Eiffel, l’homme qui a conçu la Tour Eiffel, était également derrière la conception de l’infrastructure, quatre colonnes de fer soutenant un cadre métallique qui maintenait les laques de cuivre qui habille la statue.

300 différents types de marteaux ont été utilisés pour créer la structure de cuivre.

Le visage de la statue serait le modèle de la mère du sculpteur, Charlotte Bartholdi.

La torche originale de la statue a été remplacée en 1984 par une nouvelle torche de cuivre recouverte de feuilles d’or 24 carats.

Le coût total de la statue a été financée par des contributions provenants de France et des USA. En 1885, un journal, le New York World c’était engagé a publier le nom de chaque donateur quelque soit le montant du don.  ainsi 102 000 $ ont été recueillis, 80% de ce total a été reçu en don de moins d’un dollar.

A l’origine les villes de Boston et de Philadelphie ont proposé de payer la totalité du montant de la construction de la statue, en échange de sa relocalisation dans leur ville.

Quand la statue a été érigée en 1886 il était la structure de fer la plus haute jamais construite.

C’est en 1984 que la statue a été classée en tant que site du patrimoine mondial de l’UNESCO.

Par grand vent de plus de 80 km/h, elle peut se balancer jusqu’à 8 cm, tandis que sa torche peut bouger de 12 à 13 cm. On pense qu’elle est frappée par la foudre environ 600 fois par an.

Deux personnes se sont suicidées en sautant de la statue, une en 1929 et l’autre en 1932, alors que d’autres ont sauté et ont survécu.

L’île dans laquelle elle se trouve s’appelait auparavant Bedloe Island, mais son nom a été changé en 1956 pour Liberty Island.

Il existe différentes répliques de la statue, dont des versions plus petites à Paris, et à l’hôtel New York New York de Las Vegas dans le Nevada.

En 1944, les lumières de la couronne clignotaient trois lumières courte (point)et une lumière longue (tiret) qui, dans le code morse, signifie V, pour la Victoire en Europe.

La statue a servi de phare pendant 16 ans (1886-1902), éclairant l’horizon sur une distance de plus de 38 km.

Suite aux attaques terroristes du 11 septembre 2001, la statue a été fermée pour des raisons de sécurité. Le piédestal n’a ré-ouvert qu’en 2004 puis en 2009 la statue elle-même. Depuis seulement un nombre limité de visiteurs peuvent monter à la couronne.

La statue a été de nouveau fermée en 2012 à cause de l’ouragan Sandy, avec l’île entière inaccessible au public. La statue n’a ré-ouvert que le Jour de l’Indépendance, le 4 juillet 2013.

En 1916, des saboteurs allemands ont fait exploser une bombe. C’est le bras portant la torche qui subi le plus de dégâts, avec des travaux de réparation coûtant 100 000 dollars. Les escaliers de la torche ont ensuite été fermés au public pour des raisons de sécurité, personne ne peu visiter la flamme depuis.

Les bateaux privés ne sont pas autorisés à accoster sur Liberty et Ellis Island. Par conséquent, la seule façon d’y aller se fait par ferry.

Liberty Island est propriété fédérale sur le territoire de l’État de New York, même si elle est plus proche du New Jersey.

En 1982, il a été découvert que la tête avait été installée excentrée de 61cm.

Il y a deux images du flambeau de la statue sur le billet de 10$.

A l’époque le coût total de la construction de la statue et de son piédestal s’élevait à plus de 500 000 dollars, soit plus de 10 millions de dollars actuels.

C’est aussi une vedette du petit et du grand écran avec un très grand nombres d’apparitions :

Exemples :

Ainsi que dans des jeux vidéo :

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.